Nicolle Pailler - Biographie (août 2017)

Nicolle Pailler, est originaire de Sennecey-le-Grand, village situé entre Tournus et Chalon sur Saône, en plein cœur de cette jolie région de Bourgogne imprégnée d’art roman.
 
Est-ce cet environnement, ou l’esprit créateur de son père au tempérament de bâtisseur, qui lui a donné ce goût marqué pour le dessin ?

Toujours est-il, qu’après l’exercice du métier de pharmacien pendant plus de vingt-cinq ans, elle décide de consacrer à la peinture le temps libre que lui laisse sa vie familiale, puis au pastel sec, séduite par la luminosité des pigments et la douceur des teintes.

Stagiaire à l’Académie des Beaux-Arts de Chaville, puis élève du Maître pastelliste Alain Victor (ŧ), mère de trois enfants et grand-mère de onze petits-enfants, Nicolle Pailler se retire dans son atelier chavillois, au 1748 de l’avenue Roger Salengro, où seule à la barre de son navire Pastels, elle produit, le plus souvent inspirée par la montagne, la forêt, la mer ou des contrées lointaines… Elle témoigne également d’un goût certain pour les portraits.

Sa production, au profit d’un public assez ignorant de la technique qu’elle utilise et où elle privilégie le bleu, le vert, l’orange et le jaune, la conduit à participer régulièrement à des expositions où elle s’exprime en qualité de pastelliste portraitiste et de pastelliste paysagiste.


Ses petits enfants sont une source inépuisable d’inspiration ; elle aime à exprimer des moments paisibles de la vie quotidienne, des scènes de vie de vacances locales ou exotiques et d’évocation du temps qui passe.


Elle est également stimulée par les paysages marins inspirés de la Bretagne, sa terre d’adoption, les bords de rivières et  Venise, cité des eaux paradisiaques.


À l’occasion d’un voyage, séduite et fascinée par les grandes étendues désertiques, elle s’oriente vers une thématique exotique et en retire des sentiments et des certitudes de liberté et  de grande solitude où l’immensité du désert vous engloutit. Coloriste, elle aime à faire vibrer à l’unisson les reflets saphirs, émeraudes et les sables safranés et mordorés.

Elle se plaît enfin à réaliser des paysages de neige où la force de la lumière et la douceur des couleurs donnent une sensation de grande quiétude.

Présidente de l’Association des Amis des Arts de Chaville, elle organise chaque année un Salon sur un thème particulier qui lui permet de réunir des artistes de renom et d’offrir aux Chavillois un regard sur l’Art.

   En 2017, Invitée d’honneur  au 41e Salon d’Eté de Saint Flour et au Salon d’Arts Plastiques de Chaudes-Aigues,

   En 2015 et 2012, Prix d’Excellence au Salon International Artistique de Haute Loire, Le Puy en Velay,

   En 2014, dans le Top 50 des 600 invités au Salon International Artistique de Haute Loire, Le Puy en Velay,
                
Primée au Congrès européen des Pastellistes de Saint-Denis en novembre 2007, elle a eu l’honneur d’exposer son tableau récompensé et intitulé « À marée basse » au Salon International du pastel de Feytiat de juillet à septembre 2008.